Cahiers d'ARRI : N° 4

La plupart des articles de ce numéro des cahiers sont disponibles SOIT en cliquant sur la fléche associée SOIT en accédant à la base de données d'ARRI ci-aprés

SOMMAIRE

EDITORIAL Le lire ci-dessous

EUROPE

Le défi européen

MONDIALISATION

Perspectives californiennes

ENTREPRISE

Les slovénes vus par les français

VIE DES CLUBS

Les aspects militaires de la crise irakienne

BONNES FEUILLES

Lettre à un américain

EDITORIAL

Selon la tradition établie par le comité du Rayonnement Français dont nous sommes les héritiers, nous avons proclamé le 3 décembre dernier dans les salons de l’hôtel Pomereu de la Caisse des Dépôts et Consignations, le prix 2002 du Rayonnement Français. Le jury que préside l’ancien ministre Hubert Curien, président de l’Académie des Sciences, n’avait pu départager Michel Duflo, mathématicien et Eric Fossat, astrophysicien. Ils sont tous les deux co-lauréats pour cette année.

Michel Duflo, ancien professeur de mathématiques à l’Ecole Normale Supérieure, enseigne aujourd’hui à l’Université Paris VII- Denis Diderot. Il peut être considéré comme le chef de l’école de la théorie algébrique des transformations. Eric Fossat, universitaire, directeur du laboratoire d’astrophysique de l’observatoire de Nice est le fondateur de l’héliosismologie. Cette discipline étrange concerne les «tremblements de soleil» comme le dit joliment Hubert Curien.

ARRI qui cherche à promouvoir «une meilleure intelligence du monde» manquerait à son projet si elle n’appelait pas l’attention sur l’importance du progrès scientifique dans la résolution des problèmes du monde : les télécommunications, les satellites, l’informatique, l’agronomie, les techniques énergétiques – nucléaires ou renouvelables – sont plus que jamais nécessaires au développement durable que nous souhaitons voir s’instaurer. Ce n’est pas contre le progrès scientifique que l’on risque de faire gagner le développement durable, mais grâce à lui.

Perpétuer le Prix du Rayonnement Français en l’attribuant à un chercheur des sciences mathématiques ou physiques en alternance avec un chercheur des sciences biologiques ou médicales c’est manifester de la meilleure façon notre conviction : les réalités internationales seront davantage affectées par les travaux des scientifiques que par les discours des politiciens.

Nous avons la chance de bénéficier de jurys prestigieux présidés par Hubert Curien et Axel Kahn qui nous proposent chaque année un lauréat dans leur discipline. Veillons à ne pas distendre les liens que nous avons avec eux. C’est pourquoi nous avons décidé de maintenir l’annualité du Prix du Rayonnement Français et de ramener à une stricte égalité - 7500 euros – nos deux prix scientifiques.

En 2003, nous y ajouterons un autre prix, du même montant, qui portera le nom de Prix André Cruiziat, pour commémorer le cinquième anniversaire de la disparition du fondateur d’Alerte aux Réalités Internationales (ARI). Jacques Bourdillon, notre président d’honneur a réuni un jury composé de personnalités ayant connu André Cruiziat et qui vont nous proposer une personnalité ou une organisation prolongeant son œuvre.

Ainsi, ARRI va de l’avant en veillant à rester fidèle aux valeurs qui ont présidé à sa création et assuré son développement.

Jean Michel Fauve