9 mai 1950 - 9 mai 2000 :
Une révolution à prolonger


« C'est l'intérêt commun qui crée la solidarité. Il permet des solutions nouvelles qui n'étaient pas possibles dans les formes nationales »

Jean Monnet, Mémoires

Le 9 mai 1950, Robert Schuman, inspiré par Jean Monnet, rendait publique sa déclaration historique annonçant la création d'une Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA). Celle-ci est aujourd'hui considérée comme l'acte fondateur de la construction européenne.

Pour commémorer cette journée anniversaire et rendre hommage à ces deux grands hommes l'Association Jean Monnet et la Fondation Robert Schuman ont organisé les 9 et 10 mai 2000 un colloque à l'Assemblée nationale intitulé « 9 mai 1950 - 9 mai 2000 : Une révolution à prolonger ».

A travers cette manifestation, l'Association Jean Monnet et la Fondation Robert Schuman, qui ont toutes deux pour mission de faire vivre le message de ces « Pères de l'Europe », ont souhaité rappeler l'importance du rôle historique joué par Jean Monnet et Robert Schuman et permettre aussi de réfléchir sur les moyens de pérenniser leur œuvre.

Ces deux journées de réflexion et de débats ont été placées sous le haut patronage du Président de la République, Monsieur Jacques Chirac, et organisées avec le soutien du Parlement européen, de la Commission européenne et du Ministère délégué aux Affaires européennes.

Au cours de la première journée, ouverte par le Président de l'Assemblée nationale, M. Raymond Forni et présidée par Robert Toulemon et Jean-Louis Bourlanges, intellectuels et politiques ont débattu sur le thème « 9 mai 1950 : Une brèche historique ». La seconde journée ouverte par le ministre Pierre Moscovici et présidée par Mario Soarès et Nicole Fontaine, sous le thème « 9 mai 2000 : L'avenir d'une innovation » a été consacrée aux problèmes de l'Europe de demain et notamment à la nécessité de concilier deux impératifs : le respect des identités et la mise en place d'institutions efficaces.


Comme l'a souligné Robert Toulemon, Président de l'Association Jean Monnet, ce colloque, a permis de vérifier l'actualité et la validité de la méthode « Monnet » (sortir de chez soi, se concentrer sur l'objectif, faire ressortir l'intérêt commun, convaincre avec des idées simples, créer une solidarité de fait, fonder la paix sur l'égalité, unir les hommes), parfois contestées, grâce à laquelle, voici un demi-siècle, le vieux continent s'arracha à ses divisions.


De l'avis unanime des participants, la crise de l'Euro, analysée par Jean Boissonnat et Michel Albert, ne pourra trouver une issue positive que par la relance de l'Europe politique, but authentique des Pères Fondateurs et notamment de Jean Monnet. De même, Mario Soares n'a pas manqué de regretter l'insuffisance de « leadership » régnant actuellement en Europe, et Dominique Schnapper d'affirmer que « l'Europe politique doit être l'Europe des citoyens, sinon elle ne se fera pas ».

 

Pour nous contacter

E.mail : mailto:ajmonnet@club-internet.fr