Journée annuelle de réflexion aRRi

Centre EDF-GDF : 52 avenue Villeneuve l'Etang à Versailles 78.000

Compte-rendu des commissions ci-dessous

La journée annuelle de réflexion portait sur le bilan de la vie de notre association et le débat sur nos orientations futures ainsi que sur notre programme d'activités pour l'année 2002.

Cette journée a été un bon moment de convivialité‚ entre les adhérents d'aRRi et une excellente occasion de faire connaissance, de comprendre notre organisation et d'y trouver, pour ceux qui le souhaitaient, un engagement correspondant à leurs compétences et à leurs souhaits.


10h.00- Bilan général de la vie de l'association par le Président et le Secrétaire Général, (30') -
Rappel de l'organisation d'aRRi; présentation du Bureau et des animateurs: (15')
Débat avec la salle

11h.15- Présentation de quelques dossiers d'activité :
- Ouverture d'aRRi vers les Entreprises par Daniel Cayol (10') - Point sur la création du réseau international par François Treilhou (10') - Relation avec d'autres associations par Jean-Pierre Baret (5') Débat avec la salle

12h 00 - Présentation du projet d'identité graphique d'aRRi J.P. Baret- Commentaires de la salle.

12h 30 - Présentation du site Internet d'aRRi : "www.intelligencedumonde.asso.fr" par François LAURENT-ATTHALIN.

14h 30 - Reprise des travaux: répartition des participants en 2 sous groupes :

- La politique de communication de aRRi, les divers supports.
- Point des manifestations actuelles d'aRRi; les développements ou les évolutions à privilégier ?

14h 45 à 16h 45 - Travail en sous groupes

17h.00 - Conclusion par le Président. Accueil de nouveaux volontaires pour animer nos activités.


Compte rendu des commissions réunis en groupe de travail

Commission" Construction européenne" que peut faire ARRI ? animée par Monique Guyard

Jean Wahl suggère : " Devant l'urgence d'une relance de cette Europe communautaire, ne faut-il pas en revenir au système du groupe Spaak qui a réussi en quelques mois à rédiger les propositions de base qui sont à l'origine du traité de Rome ?
Philippe Marchat de son coté propose quatre axes de réflexion :
- nous sommes en période électorale, et les principaux candidats ne sont pas vraiment européeens...
- face au problème de la réforme structurelle, des associations pourtant favorables à l'Europe acceptent d'attendre 2004 pour le régler.. Or il n'y a plus de couple franco-allemand !
- à côté de contraintes matérielles, l'euro a évité des crises depuis qu'il existe, c'est actuellement le seul élément fédéral de l'Europe...Qui le sait ?
- Il faut tirer parti de ce qui s'est passé à New-York et montrer que l'Europe peut jouer un rôle très positif ( sécurité, défense, diplomatie…)

En conclusion un accord se dégage sur :

- le changement de méthode proposé par Jean Wahl,
- la nécessité d'une relance franco allemande,
- la critique d'hommes politiques insuffisamment européens et utilisant l'Europe comme repoussoir

Et s'agissant d'ARRI les participants s'entendent sur le principe de :

- réaliser un papier percutant qui serait rédigé par quelques " experts " d'ARRI,
- choisir des cibles à convaincre (dont les candidats à la présidence de la Républiques)
- organiser en 2002 une journée de " révision " sur la construction européenne.

Commission " Communication " animée par Jean-Michel Fauve

Il s'est agi de la coordination et de la cohérence des nouveaux supports d'information : Regards sans frontières, les Cahiers d'ARRI, le site Internet. Un comité Communication est à créer auprès du Président d'ARRI, début 2002, lorsque sera ouverte la version opérationnelle du site internet www.intelligencedumonde.asso.fr, et que paraîtra le premier numéro des Cahiers d'ARRI. Les trois émetteurs d'information aussi différents que complémentaires devront converger sur une nécessité : renforcer les liens qui unissent entre eux les membres d'ARRI dont le nombre est en forte croissance.

Reste qu'ARRI souffre d'un déficit d'audience. Son rayonnement n'est à la hauteur ni de son ambition ni de sa vocation : promouvoir une meilleure intelligence du monde.


Quatre cibles sont retenues comme prioritaires :

- les journalistes ; à la suggestion d'Antoine Blavignac, le groupe retient l'idée recruter quelques journalistes au sein de l'association. C'est de l'intérieur qu'ils mesureront l'intérêt de notre démarche... et qu'ils en parleront.

- les entrepreneurs ; un effort est à conduire en direction des directeurs de communication et de relations internationales pour les inciter à nous rejoindre.

- les organismes et associations ayant des objectifs voisins d'ARRI. Un petit groupe (trois ou quatre personnes) pourrait avoir la charge de créer un véritable réseau de relations avec eux.

- les politiques. Plusieurs participants rappellent à cette occasion : notre obligation d'indépendance, le principe de précaution et un souci d'équilibre... le consensus s'établit sur l'établissement de liens privilégiés avec les parlementaires qui président des groupes d'amitié : France-Liban, France-Lituanie, France-Tunisie, etc...

Mais qui sont les volontaires pour mettre en œuvre cette nouvelle politique de communication ? Que les candidats se fassent connaître auprès du Président d'ARRI ?

Commission "Développements futurs d'ARRI " animée par Jean-Pierre Baret

Les activités d'ARRI n'ont cessé de se diversifier ces dernières années : voyages d'étude, colloques, conférences, déjeuner-débats. Cette profusion de réalisations nous incite maintenant à " structurer " notre offre pour en faire apparaître la cohérence d'ensemble.
Cette démarche a débuté à ARRI, avec le lancement en 2001 d'un cycle " Ethique et entreprises " et la poursuite du cycle de conférences sur les "Phénomènes religieux et spirituels dans le monde " ou encore avec le cycle de voyages " A la découverte des pays d'Europe de l'Est ".
Dans cet esprit, les questions soulevées par les attentats de New York sont d'une importance telle qu'elles pourraient faire l'objet d'un cycle de quelques conférences en 2002 : analyse historique des évolutions du monde musulman et de l'islam qui ont pu conduire à la haine de l'occident et particulièrement des USA ; causes liées aux politiques américaines ; les enjeux pour un dialogue nord-sud renouvelé, impact et conséquences de l'attentat dans les banlieues en France... Un groupe de travail a été constitué en vue de faire une proposition de nouveau cycle de conférences pour 2002.

D'autre thèmes ont été évoqués : l'image de la France dans le monde ; le rôle des techniques de communication dans la mondialisation. A suivre...