CONFERENCE DU 20 octobre 1999


ET SI NOUS CHANGIONS LE MONDE

Conférence-débat d'aRRi, cycle " Religions du monde ", avec André-Marie, prêtre et artiste

Affronter le changement, vouloir le changement, l'organiser, écrit Jacques Bourdillon dans l'éditorial de ce journal. Changer le monde, c'est aussi changer sa propre vie en l'ouvrant aux autres témoigne le Père André-Marie.

Le témoignage du Père André-Marie me laisse sur un sentiment très fort : celui de l'urgence à agir, non pas à faire quelque chose, comme à tout prix pour se rassurer, ou pour se donner bonne conscience, mais à agir pleinement pour que la misère si présente, si cruelle dans le monde, cesse de s'étendre, et trouve sa vraie fin. Une action dont l'objectif de réussite devra mobiliser, je le sens bien, toutes les intelligences de mon être. Le père André-Marie n'a pas prononcé ce mot "urgence", me semble-t-il, mais il la transpirait si bien cette urgence, qu'elle revient vers moi avec insistance. Urgence à calmer notre agitation mentale, pour percevoir le Souffle divin qui est en nous, et le laisser déborder en paroles et en actes d'amour pour notre entourage. Urgence à être juste, juste ce que l'on est, mais juste tout entier dans ce que l'on est et dans ce que l'on fait.

Miséricordieux et compatissants à l'Image de Dieu, laisser la misère humaine nous traverser le corps, le cœur, et réagir avec ce que l'on est, avec le tout de son être, et alors, nous dit le père André-Marie, on touche à quelque chose de la divinité, cette divinité qui n'attend que l'assentiment de l'homme pour s'incarner en lui, et donner ainsi sa pleine mesure.
En deux heures de temps, André-Marie nous plonge dans l'aventure de sa vie, une vie où son cœur et sa conscience l'ont amené si souvent à sortir de la voie que d'autres avaient déjà à priori tracée pour lui ; et à se frayer sa propre voie pour répondre au besoin d'attention vraie et de justice qu'il sentait autour de lui. Et c'est ainsi que, tout au long de sa vie, au-delà des lois et des conventions, il a pu rendre une autre Vie possible.
Il a redonné confiance et espoir à des milliers d'hommes et de femmes - réfugiés, miséreux, malades, délaissés de toutes sortes - tous étrangers aux yeux des autres hommes. Des "étrangers" - ne sommes-nous pas tous frères ? - qui ont trouvé auprès de lui, et jusque dans sa demeure, un lieu rendant possible un nouveau départ.
Nouveau départ pour tous ces accueillis, mais aussi nouveau départ pour André-Marie pour qui chaque difficulté, vécue pleinement dans sa foi en l'Amour Immense de Dieu pour les hommes, est une occasion de grandir.

Des mains qui parlent

L'homme André-Marie a ses mots pour parler. Mais il a aussi son corps tout entier, un corps qui bouge et qui respire, et dont les mains n'arrêtent pas de créer.
Installé derrière son tour de potier, déplacé pour la circonstance jusque dans la salle de conférence, ses mains nous font sentir la réalité de ce qu'il dit, et finissent de nous transporter vers les prémices de cette autre Vie possible à laquelle André-Marie appelle tous ceux qu'il peut.
Une autre vie, nous dit-il, dont la différence avec notre vie quotidienne ne tient bien souvent qu'à peu de choses, un "peu" accessible à tout un chacun dans l'exercice courant de son métier et de ses activités, mais qui change tant de choses.

Je repense à l'histoire qu'il nous a racontée de ce père bulgare qui, engagé dans un bras de fer avec son fils, devant une assemblée nombreuse de parents et amis, fait semblant - au dire même de son fils - de n'avoir pas la force de résister, et se laisse renverser le bras. Témoignage vivant d'une vie où l'orgueil n'a plus cours, s'effaçant derrière l'amour de l'autre, la confiance et l'espérance que l'on place en lui. En me rappelant cette histoire, peut-être pas si banale qu'elle n'en a l'air, je repense à cette difficulté qu'ont nos jeunes aujourd'hui à trouver une place dans la société. Cette difficulté ne viendrait-elle pas de celle, toute corrélative, qu'ont les adultes à "laisser la place" pour certaines activités, à se consacrer à d'autres tâches, qui requièrent de l'expérience et du discernement sur la nature humaine?

La vie de chacun

C'est certain, le discours du père André-Marie fait réfléchir, et envisager de nouveaux horizons et points de vue. Il questionne notre conscience sur le fond. Il nous laisse pour cela deviner, plus qu'il n'explique, ce qui pourrait être fait, s'adressant directement à notre capacité d'imagination et de créativité. Et cela par son simple témoignage, sans mettre notre personne mal à l'aise, voire en échec, devant des problèmes insurmontables. Il montre une voie accessible à qui veut, une voie qui bouscule les idées reçues tout en respectant les hommes, et qui peut être empruntée par chacun à sa mesure.
A la fin de la rencontre, les questions se font rares, tant l'audience est sous le poids de ce témoignage qui renvoie chacun à lui-même. Un échange s'établit sur le problème de la charité, cette charité qui, si elle est accomplie avec Amour, celui que nous tenons du Père, ne sera pas cette action stérile qui, laissant l'assisté à l'état d'assisté, ne peut au fond rien changer.
André-Marie, la main humide, le geste précis, l'attitude concentrée, finit de tourner un dernier pot. Les autres pots façonnés durant la séance sont là, alignés entre lui et nous, témoins silencieux de ce qui vient de se passer.
André-Marie dans un dernier geste les écrasera : "cette terre a déjà servi plus de 15 fois" nous dit-il dans un large sourire. Peut-être sait-il, ou espère-t-il seulement, que ce qu'il a éveillé en nous, même le temps de cette courte intervention, il ne l'écrasera pas ; que nous repartons avec un bout de cette autre Vie possible à laquelle il a donné corps devant nous, et qu'il ne nous reste plus qu'à façonner nous-mêmes pour lui donner à notre tour forme visible dans notre vie. En terme de changement, quelle leçon !
Impressions d'une auditrice


 

Vous aussi, soyez planétaire et solidaire ! Le titre de couverture du mensuel Croissance de novembre claque comme une admonestation et un défi. A l'intérieur, un dossier sur toutes les initiatives citoyennes recensées, en France, en matière d'économie alternative, de commerce équitable, de défense de l'environnement, des droits de l'Homme, de protection de l'enfance, d'épargne solidaire, etc

... Pour un passage immédiat à l'acte ! (32 F.) Croissance-VPC 163 bd Malesherbes Paris 17è. Tél. 01 48 88 45 02.